ACTUALITÉS

 

LES RENDEZ-VOUS DU 5 MAI


• Sous l’Arc de Triomphe de l’Étoile, ravivage de la Flamme par l’Amicale de Mauthausen. Rendez-vous à 17h30.

• Commémoration internationale du 74e anniversaire de la libération de Mauthausen. Cette année, le rassemblement exprimera aussi la mobilisation de tous contre les gestes de défiguration du site par les autorités autrichiennes :

◊ L’escalier des 186 marches est interdit d’accès depuis un an, dans l’attente d’une « sécurisation ! »

Une tour d’ascenseur en béton a été érigée dans la « cour des garages SS ».



ARCHIVES ET ÉCRITURE DE L’HISTOIRE

Conférence d’Alain Alexandra et Adeline Lee, suivie d’un échange avec l’auditoire, à l’invitation de l’Amicale de Mauthausen, le 16 mars 2019 : deux vidéos d'environ une heure chacune.

>> conférence

>> questions du public

Vous pouvez également retrouver l'ensemble des précédentes vidéos de l’Amicale...
>
> ICI



COMMÉMORATION ANNUELLE DES RAFLES DE NANCY

Chaque année depuis 11 ans, à une date hors vacances scolaires, la plus proche des 2 et 5 mars, un parcours mémoriel des jeunes est organisée par l’Amicale de Mauthausen (Patrice et Chantal Lafaurie), l’AFMD DT 54 (Lamaï Becher, également secrétaire général de l’AFMD nationale) et la Mairie de Nancy.

La manifestation est organisée en souvenir des rafles des 2 et 5 mars 1943 dans les rues du centre ville de Nancy quand 300 jeunes hommes furent raflés, 144 déportés à Mauthausen par les deux grands convois partis de Compiègne en avril 1943.

Mardi 5 mars 2019, la manifestation a regroupé près de 600 personnes dont 500 lycéens, collégiens et étudiants: en raison du nombre de participants très supérieur aux autres années, il a fallu refuser des classes.

Comme les autres années, la manifestation s'est déroulée sur toute la matinée en trois temps :

◊ Accueil dans les grands salons de l’hôtel de ville de Nancy, là où les jeunes furent convoqués le 2 mars pour la visite médicale obligatoire avant le départ en Allemagne pour le STO.

Parcours en ville sur les lieux de la rafle pendant une heure et demie. Les participants sont répartis une quinzaine de groupes sous la conduite de guides des deux associations organisatrices et de plus en plus par des professeurs du secondaire.
Arrêts dans six lieux avec lectures de témoignages de déportés par des étudiants qui sont ainsi associés à la production de la manifestation, dans la cadre de leur formation.

Dépôt d'une gerbe à la plaque mémorielle des jeunes nancéiens raflés les 2 et 5 mars 1943 et déportés à Mauthausen - Marseillaise.
Dans une salle, discours du maire de Nancy, et cette année d’Ute Bauer représentant le Mauthausen Memorial.







© crédit photos : toutes les photos ont été faites par Stephan Matyus (Mauthausen Memorial)



DES TRACES ET DES GESTES,
Mémoires européennes des camps nazis

 

 

Documentaire de 52 minutes de Bernard Obermosser et Jean-Louis Roussel,
une production de l’Amicale française de Mauthausen,
janvier 2018

Plus de 70 ans après leur libération, les sites des anciens camps nazis ne sont pas déserts : les visiteurs y sont nombreux, les rendez-vous commémoratifs sont empreints d’une étonnante énergie. Ce deuxième âge de la mémoire n’est pas réductible à une forme inattendue de tourisme.

Ce film, qui n’est pas un recueil de témoignages sur la déportation, propose d’entendre quelques acteurs de ces pratiques, parmi les plus impliqués. Décodant les rituels officiels et les pratiques inventives qui émergent, il s’attache à repérer les gestes sociaux, à formuler du sens. Contribuant certes au souvenir du passé, mais surtout observant le présent. Qu’on en ait clairement conscience ou non, les sites concentrationnaires nazis sont désormais inscrits dans l’espace culturel de notre continent.

L’observation porte principalement sur l’ancien camp de Mauthausen, en relation constante avec ce qui s’accomplit en d’autres lieux, Buchenwald, Ravensbrück, Natzweiler-Struthof, Auschwitz.